Votre projet immobilier est’ il aussi dernier cri que votre smartphone ou déjà dépassé ?


Avec le dernier smartphone ou tablette de la pomme, plongés dans le stress quotidien de nos activités,  on est à la pointe des dernières nouveautés numériques et de l’actualité digitale. On surfe sur la vague du tout connecté et du sans fil, nouveau téléphone tous les 18 mois, voiture sans clés, ou même partagée, cloud dé-matérialisé, porte de garage motorisée ou à empreinte digitale, réglage du chauffage par thermostat électronique à distance avec le téléphone. J’allume la lumière en claquant des mains… mais avons nous aussi le logement qui va avec ?

Dans quelle maison vivons nous, où allons nous vivre avec notre petite famille à l’avenir. Sommes nous aussi à la pointe et dans le coup ?

Sorti du stress du boulot, on se doit de trouver un environnement paisible et reposant pour se régénérer et trouver un équilibre familial bénéfique pour notre santé. Isolation thermique bien sûr, mais aussi phonique et avec une bonne qualité d’air intérieur.

L’achat d’un logement n’est pas anodin dans la vie, c’est souvent le plus gros investissement que l’on va réaliser. Faire le bon choix pour les 15 – 20 années à venir, ( durée du crédit) et rentabiliser son achat n’est pas simple. Si on fait un parallèle avec notre vie digitale et connectée, on pourrait se dire que c’est la technologie le plus important dans la maison.

Mais en regardant de plus près, c’est plutôt la structure de la maison, et ce qu’on en fait pour la garder aux normes et aux possibilités de l’adapter à l’avenir aux réglementations thermique, qui en fera un investissement rentable aujourd’hui et pour les années à venir.

Une maison Basse consommation d’aujourd’hui (Bbc), pourra elle encore être revendue dans 15 ans sans avoir à subir une décote pour travaux de mise aux normes ? Un bien immobilier se vend en moyenne tout les 7 ans en France. Réfléchir sur ces problèmes aujourd’hui est primordial pour sécuriser son investissement et son patrimoine immobilier.

Il est tout à fait possible de construire des maison à énergie positive en 2017 et ainsi d’anticiper les réglementations à venir. Construire aujourd’hui une maison dite passive, qui ne consomme que le minimum possible pour le chauffage et rentable et ultra confortable, pour nous et notre portefeuille.

Un investissement dans une maison à rénover demande réflexion et projection dans l’avenir. Mais il est possible d’anticiper là aussi, en rénovant basse consommation.

Réduire la consommation énergétique dès l’achat du bien, en divisant la facture énergétique par 4 avec les travaux adéquat, c’est bon pour notre quotidien et pour la valeur verte de la maison, qui augmente sur le marché en passant d’une étiquette énergétique  E ou F à B, basse consommation.

rénovation énergétique
Rénovation énergétique rentable

Les économies d’énergie réalisées, payent les travaux de rénovation globale engagés. Et la maison gagne de 5 à 15 % de valeur sur le marché, dès l’emménagement.

 

 

Demain, la qualité d’air intérieur sera un critère important dans nos logements, il est déjà possible de construire des maisons saines et de faire des mesures de qualité d’air intérieur, et ainsi d’anticiper les règlementations à venir.

Voir au delà du seul critère du prix d’achat ou de l’endettement, avoir une vision patrimoniale à long terme, augmente notre chance de réussir notre investissement immobilier.

 

 

La taille des logements augmente.


Les réglementations thermiques sont mises en place pour faire baisser la consommation énergétique des logements ainsi que ses émissions de CO2.

Depuis les années 70 et le premier choc pétrolier, nous ne cessons d’isoler de plus en plus les bâtiments afin de réduire la consommation énergétique grâce à de nouvelles chaudières basse température ou la géothermie.

Le paradoxe est que la surface habitable par personne ne cesse d’augmenter, par conséquent, la consommation énergétique aussi.

surface habitable par personne
surface habitable par personne

Dans toutes les catégories socioprofessionnelles, la surface habitable  moyenne par personne augmente.

La France a besoin de 500 000 logements par an. Même basse consommation les besoins en énergie ne cesseront d’augmenter.

Mais ce sont  surtout les besoins en électricité qui augmentent. Les systèmes de chauffage sont de plus en plus performants et consomment de moins en moins. Mais notre consommation énergétique évolue avec les nouveaux usages. Appareils ménagers de cuisine, robots multi fonctions, fours, frigos et congélateurs de plus en plus grand. Mais aussi de lavage et de séchage,  ou de confort dans la salle de bains. Lisseuse, sèche cheveux, rasoir électrique ou de massage, et surtout les appareils multimédias qui commencent à se multiplier dans nos logements.

 

 

 

 

Ordinateurs, tablettes et téléphones portables, ou encore télévision et box internet, tous ces appareils fonctionnent souvent 24 hr sur 24 et consomment en continu. Une maison est de plus en plus connectée et motorisée. Portail, volets, porte de garage, tout est géré par télécommande et à distance. L’électricité est et restera une énergie importante dans nos vies.

La rénovation énergétique innove.


Les Pays bas ont développé, il y a environ 4 ans, un projet de rénovation énergétique ambitieux.  EnergieSprong, que l’on pourrait traduire par: saut énergétique.

Ce projet  propose de rénover les bâtiments locatifs très énergivore  aux standards à énergie positive, simplement très rapidement et de façon rentable.

 

https://www.youtube.com/watch?time_continue=14&v=JdzgWREvQ-o

une vidéo pour comprendre: 

Rien de bien nouveau en fait, à part  un assemblage de solutions et de communication qui existe déjà, et surtout une ambition participative pour développer une  initiative réaliste et très intéressante.

Le concept est simple, il s’agit de rénover vers l’énergie positive des logements habités, c’est à dire produire plus d’énergie que l’on en consomme, et que le coût des travaux soit amorti en 30 ans.

Un ensemble de techniques de pré-fabrication comme on le connait déjà avec les maisons ossatures bois, une isolation et une étanchéité à l’air très performante, pour arriver à une consommation énergétique faible qui peut être compensée par l’installation de panneaux solaires sur la toiture.

Prendre en compte le coût des travaux sur une période de 30 ans, afin de les amortir avec les économies d’énergie est bien sur intéressant mais rien de nouveau. Le passiv haus ou Minergie argumentent et financent leurs projets depuis plus de 20 ans comme cela.

La rénovation à énergie positive est possible, elle a un coût bien sûr, mais à long terme, que cela soit pour les habitants l’investisseur ou le climat elle est bénéfique.

une réalisation de rénovation à énergie positive avec des éco- matériaux : http://www.batiment-bepos.eu/comment-realiser-une-renovation-energetique-rentable/#comment-26549

 

 

 La maison passive moins chère que les standards actuels.


Il était admis que la construction de maisons passive soit plus chère que celle de maison basse consommation BBC ou d’autres standards.

Une étude commandée par le ministère de l’Environnement et de l’énergie de Hambourg crée la surprise en  montrant  que la construction passive dans une ville comme Hambourg ne coûte pas plus que la construction aux  normes actuelles. Au contraire: Les résultats montrent que  la maison passive est la moins cher!

L’étude de  F + B « bureau d’études et de recherche  sur le logement, les biens et l’environnement », analyse le coût de la construction de 4.780 unités de logement subventionnés par l’État à Hambourg sur quatre ans.

 

cout de construction de maison passive
cout de construction de maison passive

 Aucun lien entre coûts de construction et les caractéristique énergétique n’à pu etre avéré.

Les données moyennes (les médianes) des coûts de construction des différentes normes « Effizienzhaus » ( basse consommation ) ne diffèrent pas de manière significative. L’étude montre qu’il existe divers facteurs qui sont responsables du niveau des coûts de construction dont les normes énergétique ne peuvent pas être tenu pour responsable.

En conséquence, l’étude conclut que, dans l’ensemble, les normes énergétique de construction non  pas d’influence significative  sur les coûts de construction résidentielle neuf.

Les maisons passives moins cher que les standards Allemand EnEV et Effizienzhaus ( maison BBC basse consommation ) 

Ce qui est  incroyable : c’est en comparant les cout de construction des différentes solutions on remarque que la maison passive de Hambourg  sont  les moins chère.

Moins cher que les normes Effizienzhaus et moins cher encore que la norme minimale légale selon EnEV.

Plus précisément l’étude montre que :

« De nouveaux projets de construction après la norme légale (EnEV 2009) coûtent en moyenne 2604 EUR / m². Pour les bâtiments « Effizienzhaus  standard 70 « soit 70 kWh/m2/an le  coûts de construction médian est de  2585 EUR / par m² de surface habitable, même avec l’efficacité standard de  40 kWh/m2/an  la médiane est encore 2644 euros / m² et la maisons passives seulement 2.451 EUR  / m² habitable « .

L’étude n’avait pas prévu cet écart de prix en faveur de la construction passive mais il peut s’expliquer par une planification plus minutieuse des maisons passives et la prise en compte de tous matériaux et solutions au niveau le plus efficace. . Le résultat est évidemment une meilleure qualité pour un cout moindre.

Source :http://www.verlagsprojekte.de/passivhaus-news/406-überraschung-in-hamburg-passivhaus-baukosten-sind-am-günstigsten.html

L’étude complète est disponible ici:

http://www.hamburg.de/contentblob/7119900/6bd0100f8a421178f335fd9d74a7f936/data/pdf-f-b-gutachten-baukosten.pdf

un article sur : La qualité d’air intérieur lors de travaux de rénovation.

Comment réaliser une rénovation énergétique rentable.


Quand rénover sa maison est rentable pour son portefeuille, augmente le confort en été et en hiver, apporte un complément de revenu et donne de la valeur au bien immobilier.

renovation-energie-positive

Cette famille a décidé de rénover sa maison, et tant qu’a faire anticiper les règlementations thermique à venir et agir  pour la transition écologique et énergétique . Soit une rénovation à énergie positive avec des matériaux bio-sourcés, pour avoir une empreinte environnementale la plus faible possible, et ne plus polluer pour se chauffer.

Tout cela à été possible en ayant une vision globale des travaux:  et l’expertise du programme  Je rénove BBC,  pour commencer une étude thermique à fixé les épaisseurs d’isolations et la consommation énergétique globale. Puis le dimensionnement des panneaux solaire, pour  produire sur une année plus d’énergie que ne consomme la famille de 4 personnes.

Premier anniversaire: plus de 7 Mw de production sur l’année, cela compense la consommation du foyer et celle des activitées professionnelle de madame et monsieur travaillant à domicile.

Aujourd’hui 17 octobre 2016 il fait 21 ° dans la maison toujours sans besoin de chauffage pour le moment « en Alsace » , nos activités quotidiennes et la ventilation double flux suffisent. Le premier été dans une maison agréable sans surchauffe estivale. Merci les économies et le confort. La production d’électricité fera un revenu d’environ 1500€ / an . Rénovation à énergie positive et rentable réussis, en Alsace avec le programme Je rénove BBC , Edf et  Es énergie.

https://fr.pinterest.com/jlehrhard/rénovation-énergétique-rentable/

 

renovation-energie-positive

La transition énergétique du batiment est elle liée avec la transition numérique de la filière


La transition énergétique du batiment est elle liée avec  la transition numérique de la filière et le BIM( maquette numérique du batiment )?

La rénovation énergétique n’avance pas grandement en France, et ce ne sont pas les 1,2 milliard d’euros d’aides pour mettre aux normes 500 000 logements par an d’ici 2017 qui a changé la situation.

La création de plate-forme de la rénovation énergétique,  de guichet unique ou d’espace info énergie n’a pas donnée les résultats escomptés. L’état à pris en main la rénovation énergétique de la France sans obligation de résultat et en créant des postes de fonctionnaires. La maquette numérique avance a petit pas, souvent promu par des appels à projets ou des projets pilotes subventionnés.

Cette transition énergétique subventionnée ne trouve pas son modèle économique, est c’est bien normal car elle n’en a pas besoin. Subventionné depuis des années avec des fonds Européen ou de l’Ademe, elle patine et court après des fonds qui ce font de plus en plus rare.

Cannibalisée par l’état la transition énergétique ne laisse que peut de place au Start Up ou petite entreprises spécialisés dans l’efficacité énergétique. Ce modèle Français coute plus qu’il ne rapporte, et ne crée pas d’emplois sur le terrain.

A l’instar du modèle Allemand qui a crée des centaines de postes                         » d’énergie berater » conseillés en efficacité énergétique:  qui préconisent les produits des industriels, et donne une  dynamique partagé avec le particulier qui investit.

Alors qu’elle nous promet la création de milliers d’emplois depuis des années la transition énergétique ne ce fait pas en France.  A croire que cela est voulu et dirigé, pour calmer tout le monde et attendre que les grands groupes soit prêt pour la prendre en mains.

Le batiment manque de compétence, et les formations ne sont souvent  pas adaptées. Lors de travaux de rénovation on ne prends que rarement en compte l’ensemble du batiment ,  enveloppe du bâti, ventilation et système de chauffage pour arriver à un facteur 4 de réduction des émissions de cO2.

Un manque de compétences, une vision trop parcellaire et une absence d’obligation de résultats ne permet pas au batiment de profiter de la transition énergétique.

La maquette numérique du batiment ou BIM va t’elle aider le batiment a trouver l’élan nécessaire a sa mue digitale pour la massification de rénovation, par exemple. Certaines expérimentations  nous montrent que pour le moment ce n’est pas gagné. Le think tank The Shift Project lancé en 2010 va enfin expérimenter sur le terrain le passeport efficacité énergétique crée en 2014.

Alors que des expériences de rénovations énergétique réussis facteurs 4  existent en grands nombres dans certaine régions, elle n’ont pas de liens avec le numérique. On finance à droite à gauche et souvent deux ou trois fois les mêmes choses, sans jamais utiliser l’expérience et encore moins travailler tous ensemble.

rénovation énergétique
rénovation énergétique et maquette numérique

 

Bim l’évolution numérique du batiment 


Comme dans la création musicale avec les logiciels grand public  et l’écoute avec le format mp3 le numérique vient révolutionner la fillière du batiment avec le BIM, ou maquette numérique du batiment.

Pour l’instant utilisé sur de grands projets, elle permet de créer en 3D ou 4 D les plans et détails de la construction, et gèrer simplement tous les produits et matériaux nécesaire à la construction. Une fenetre une porte ou tout autre produit peut etre utilisé sous format « objet » pour etre intégré simplement et rapidement dan le projet.

Chaque intervenant  travaillant sur le projet peux accéder aux plans et détails, mise à jour automatiquement sur un serveur central, avec le meme logiciel. Simple global et ouvert le Bim promet de réduire le temps de construction et d’augmenter la qualité de mise en oeuvre.

On trouve déjà près de 3000 objet Ikéa en téléchargement pour le Bim et tous les fabricants si mettent rapidement.

Pour en savoir plus le site d’un passioné Patrick Riedo, objectif bim.

http://objectif-bim.com

Bim la maquette numérique du batiment
Bim la maquette numérique du batiment

 

Rèduire les cout de construction avec la maquette numérique devient réalité, on nous promet déjà l’Uberisation de la filllière.

Trappe de visite certifiées Maison passive, un pas de plus vers la qualité.


La construction d’une maison passive ou la rénovation basse consommation demande un savoir faire et des produits certifiés.

fribourg energie positive

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Isolation renforcé, étanchéité à l’air parfaite, fenêtres triple vitrage ou quadruple, ventilation double flux, traitement des ponts thermiques. Rien ne doit être  oublié pour limiter la consommation énergétique a 15 kw/m2/an.

Les points faibles étant connus  il faut des produits et solutions adaptés, garantissant le résultat. La trappe de visite au comble est souvent un point faible, thermique et pour l’étanchéité à l’air dans ces constructions.

La société Wellhofer vient de faire certifier  la première trappe de visite au monde Passive Haus ( Maison passive) . Une premier mondiale avec étanchéité à l’air parfaite et une isolation thermique globale spécifique, respectant les standards de la maison passive. Simple et rapide a poser une solutions de plus pour réussir a coups sur les travaux.

Toute la gamme standard et sur mesure est disponible sur le site des trappes.

Le logement des Francais  est ’il  plus économique qu’en 1970? 


Quelques chiffres et données expliquent simplement la hausse inéxorable de la consommation énergétique des logements Francais depuis 40 ans.

Le pourcentage de dépense des ménages pour se loger et se chauffer a augmenté en France depuis 1960.  Malgré les différentes réglementations thermique, chocs pétrolier et économies d’énergie les Français dépensent plus pour leur confort quotidien qu’il y a 50 ans.  Alors quand 1960 le pourcentage des dépenses pour se loger était de 16,4% il est passé à 18,5% en 2005.

cout logement chauffage France
cout logement chauffage France

La facture pour le chauffage l’éclairage et l’eau a augmenté aussi passant de 3,9 % à 4,8 sur la meme période.

 

Le nombre de personnes par foyer a baissé, pour passer de 3,1 en 1970 a 2,3 en 2005, et cette baisse  continue encore actuellement, avec de plus en plus de foyer monoparental, ou de célibataire.

Le paradoxe vient de la surface moyenne par m2 et par personne qui augmente au fil des années et contribue à augmenter la consommation énergétique de nos logements. Moins de personne par logement mais plus de m2 habitable par personne.

En 1970 un Français disposait en moyenne de 23 m2 alors qu’en 2005 ce chiffre est passé a 40 m2 soit presque le double de surface pour vivre.

surface logements France

Un logement plus grand consomme bien sur plus d’énergie. Nos modes de vie actuels impactent aussi nos factures, ainsi l’utilisation d’ortinateurs et tablettes  numériques connectés jours et nuits ainsi que tous les appareils électriques ayant un affichage constant, ou une consommation énergétique même éteints, impacte sur la facture énergétique de nos logements.

 

Nos déplacements quotidiens en voiture, pour aller travailler ou faire nos courses sont devenus très impactant sur notre porte monnaie. Il devient primordial lors du choix de notre logement de prendre en compte l’accés aux transport en communs et aux déplacements doux, pour accéder a notre lieu de travail ou faire nos courses, pour minimiser notre impact environnemental quotidien.

transports en communs

Le bâtiment et la transition énergétique, un chantier qui a de l’avenir.


Pour arriver a contenir le réchauffement climatique sous la barre des 2°, la fillière du batiment sera en première ligne. Construire et rénover basse consommation ou à énergie positive deviendra normal et obligatoire. L’utilisation de matériaux avec un impact environnemental faible devra être privilégié.

énergie grise

C’est toute une fillière qui actuellement en crise depuis quelques années qui doit se remettre cause pour anticiper et appréhender ce grand chantier avec les armes nécessaire a sa réalisation.

On voit encore trop souvent actuellement des construction neuves ne respectant pas les émissions de Co2, ou la consommation énergétique prévus. Des projets exemplaires fleurissent ça et là depuis des années en France, ou l’on construit des batiments à énergie positive et à faible impact environnemental, ou des rénovation à énergie positive avec des matériaux biosourcés  en avance sur la réglementation. La France est en avance dans bien des domaines et c’est une chance d’avoir la RT 2020 qui arrive avec son obligation de construire a énergie positive.

C’est un réel défit pour nos artisans de passer le cap, et accéder aux compétence et aux solutions techniques et matériaux pour réussir cette transition énergétique. C’est une étape cruciale pour la fillière de réussir ces chantiers techniquement pour limiter la consommation énergétIque des logements pour les années à venir et les émissions de Co2.

56-ZOOM-IN-THE-PANORAMIC-VIEW-A-e1428658684890La France renouvelle 1% de son parc immobilier par an. Si les travaux réalisés ne respecte pas les exigences, nous n’ariverons pas à contenir le réchauffement climatique. Au quotidien les propriétaires et locataires devront aussi s’adapter, et comprendre le fonctionnement  de ces logements basse consommation ou passif, pour limiter la consommation énergétique. Ne pas dépasser la température de consigne, changer les filtres de la ventilation, gèrer ses déplacements et les déchets journalier, seront les exigences de demain pour notre bien à tous et celui de la planète.